Logo de la rubrique AXELIFE - Le pOpmètre

AXELIFE - Le pOpmètre

Lundi 17 février

Connaissez-vous aussi bien l’âge de vos artères que votre tension ?

AXELIFE a créé le pOpmètre, premier système de diagnostic de l’artériosclérose, ou le vieillissement des artères, ou encore l’âge des artères. Près de 10 ans et l’investissement inconditionnel d’un Médecin ont été nécessaire à la création et la sortie de ce dispositif médical. L’équipe CAP’TRONIC Ouest a accompagné ce projet depuis ses débuts.



De l’idée au projet
La société AXELIFE a été créée par le Docteur Magid HALLAB en 2010, bien que l’idée soit née 7 ans auparavant. Médecin de formation, il consacre toute sa carrière à la mise au point d’une solution pour démocratiser le diagnostic de l’artériosclérose, principale cause des AVC et Infarctus.
Convaincu que pour prévenir ces accidents cardio-vasculaires il fallait démocratiser la mesure de la rigidité artérielle, le Docteur HALLAB identifie en 2010 une méthode pour calculer la vitesse de propagation de l’onde de pouls grâce à un oxymètre à pince. Le défi consistait à intégrer ce capteur dans un Dispositif Médical (DM) avec toutes les contraintes techniques, légales et administratives que cela comporte.
Le Docteur HALLAB s’appuie dès le départ sur le programme CAP’TRONIC pour la réalisation d’un cahier des charges et de spécifications techniques, et intègre Atlanpole Biotherapies pour démarrer son projet d’innovation. Ce pôle de compétitivité situé à Nantes, fédère les compétences des laboratoires, plateformes et entreprises sur la chaîne de valeur du bio-médicament depuis la découverte de cibles jusqu’à l’évaluation clinique. Il s’entoure également de l’Ecole Supérieure d’Electronique de l’Ouest (ESEO) et sa junior entreprise ainsi que d’un bureau d’étude identifié par CAP’TRONIC pour la réalisation d’un prototype.
Le projet est lancé, celui du pOpmètre.



Comment ça marche ?
Dans la pratique, le projet consiste à pouvoir diagnostiquer le vieillissement des artères en quelques secondes, sans déshabiller les patients. La mesure ne doit pas être plus compliquée que la prise d’une tension maintenant totalement démocratisé dans tous les établissements de santé.
Le Docteur HALLAB imagine alors deux pinces, une sur le doigt et une sur l’orteil, reliées à un logiciel qui donne en 10 secondes un graphique qui compare les valeurs dites normales et les valeurs du patient : l’âge de ses artères. « Peu de personnes savent que l’âge indiqué sur leur pièce d’identité peut être parfois bien différente de l’âge de leurs artères » , explique le Docteur HALLAB. C’est pourtant extrêmement important. Imaginez-vous à 40 ans avoir des artères d’un âge approximatif de 55 ans. Il serait alors grand temps de prendre, en complément d’autres analyses réalisées par le médecin, des mesures drastiques pour changer votre style de vie (alimentation, sommeil, stress, tabac, sport…) et prendre soin de vos artères. Car contrairement à l’âge de la carte d’identité, avec l’âge des artères on peut rajeunir ! si l’on suit bien les conseils.



L’ampleur du projet
Techniquement, le projet est conséquent, surtout pour un Docteur qui n’a aucune compétence en électronique et en gestion de projet d’innovation. Il faut notamment gérer des aspects de traitement du signal, d’amplification, de chiffrement, d’échantillonnage, de normes CEM (compatibilité électromagnétique) etc... C’est sur cet aspect technique que l’intervention de Jean Yves Desmares Jean-Philippe ENEAU, ingénieur-conseil CAP’TRONIC, a été déterminant. « Sans CAP’TRONIC, nous n’aurions jamais pu développer ce produit » . Jean-Philippe ENEAU est intervenu à plusieurs niveaux du projet. Tout d’abord, il a été question d’une aide sur la partie cadrage des développements électroniques : comprendre le besoin, la finalité et le traduire dans un langage compréhensible d’un bureau d’étude réalisant les développements et s’assurer qu’ils le soient, dans les délais impartis. Ensuite, il est intervenu sur le choix des sous-traitants, aidant le Docteur à sélectionner les partenaires les plus pertinents en fonction de ses besoins. Enfin, Jean-Philippe ENEAU a pris part aux aspects normes et règlementations en parcourant l’ensemble des contraintes règlementaires et normatives imposées au produit afin de prendre les mesures nécessaires pour y répondre.
La contribution de l’écosystème de l’innovation en Pays-de-la-Loire a été capital pour AXELIFE.



La mise sur le marché
Commercialement, le process est long, le produit ne sera mis sur le marché qu’en 2016, soit 6 ans après la création de l’entreprise. Le Docteur HALLAB a travaillé avec plusieurs hôpitaux pour les validations cliniques à Nantes et à Angers. De nombreuses publications scientifiques ont également été nécessaires, ainsi que la participation à de nombreux congrès médicaux. C’est un marketing dédié aux DM qu’il a fallu mettre en place pour créer l’offre du pOpmètre©. La cible est variée : médecins vasculaires, médecins généralistes, hôpitaux (pour la partie recherche clinique notamment), les services de pédiatries (pour les services de prématurités), les services de diabétologie.
Le pOpmètre© voit ainsi le jour en 2016 et est conforme aux attentes initiales. pOpmètre© ne prend que quelques minutes pour être pris en main par le praticien et permet en un coup d’œil de vérifier l’état des artères du patient. Il délivre en même temps l’existence ou non d’une artériopathie des membres inférieurs.



Les retombées du projet
Le bilan commercial est positif depuis 2018 avec environ 300K€ de chiffre d’affaires annuel. L’équipe AXELIFE est actuellement composée de 10 personnes (ingénieurs, attachés de recherches cliniques, commercial et marketing). L’objectif est de générer 85M€ d’ici 5 ans avec ce produit, après le bouclage d’une levée de fonds de 4 M€.
Le produit a été Lauréat par les Trophées CAP’TRONIC, lauréat Cimtech et de la French Tech.



Et demain ?
Le Docteur HALLAB travaille déjà sur un nouveau projet d’innovation en santé : un bracelet connecté permettant de vérifier des indicateurs santé à intervalles réguliers tels que le pouls ou la tension afin de déterminer d’éventuels signes de gravité. Ce nouvel appareil fait appel à des algorithmes en Intelligence Artificielle et de multiplexage afin de pouvoir mieux connaître le patient et ainsi alerter en fonction de la gravité.
Pour ce projet, les ingénieurs CAP’TRONIC interviennent de nouveau depuis l’expression du besoin jusqu’à l’industrialisation en passant par le cadrage, le choix et le suivi des sous-traitants, la réalisation d’un PoC et l’étude de faisabilité. Malgré une première expérience sur un projet d’innovation avec le pOpmètre©, le Docteur HALLAB se sent en confiance avec à nouveau l’intervention de CAP’TRONIC.



Quelques mots sur le fondateur, le Docteur Magid HALLAB
Il a travaillé dans la recherche sur les facteurs de risque (diabète, tension, cholestérol) de 1987 à 1992, puis exercé en cabinet de médecine générale de 1992 à 2019, Puis a créé la société en 2010 date depuis laquelle il se consacre en plus à sa société AXELIFE. En parallèle de son activité de médecin, le Docteur HALLAB a été attaché à l’hôpital de Nantes dans un service de gériatrie (troubles cognitifs liés aux incidents vasculaires). Il a également travaillé comme médecin attaché à l’hôpital de Redon au service addictologies, expérience intéressante pour induire la modification des comportements pour l’usage de son innovation dans les cabinets médicaux. Toute sa carrière a été orientée vers les études autour de l’artériosclérose, base fondamentale de toute atteinte artérielle cérébrale ou cardiaque. Son père, décédé d’un problème cardiaque, ne présentait pourtant aucun facteur de risque : pas de diabète, ni cholestérol ou tension, le même sort que 25% des personnes touchées par un incident cardio-vasculaire à l’heure actuelle. Quelles peuvent être les autres causes ? C’est la question à laquelle souhaite répondre le Docteur HALLAB depuis cet événement douloureux.



Plus d’informations sur AXELIFE
Propos recueillis auprès du Docteur HALLAB le 15/01/2020 – Fondateur d’AXELIFE - SAINT-NICOLAS-DE-REDON (44)

   
Retour aux articles