Logo de la rubrique Conférences techniques : Choisir son convertisseur analogique/numérique (CAN) et Modéliser un système pour une régulation PID plus robuste.

Conférences techniques : Choisir son convertisseur analogique/numérique (CAN) et Modéliser un système pour une régulation PID plus robuste.

CAP’TRONIC et le comité régional des électroniciens et instrumentistes du CNRS vous propose une demi-journée thématique de culture scientifique autour du CAN pour un système d’acquisition et de l’automatique, le mercredi 12 avril à l’IMS.

Mr Rodolphe DECOURT vous parlera des concepts de la conversion Sigma Delta, de leurs limites et des précautions générales à adopter dans les systèmes, haute résolution. Spécialiste des systèmes asservis, grand orateur et vulgarisateur scientifique Mr Alain OUSTALOUP vous fera vibrer au rythme des dérivées non entières.
Pas de craintes ! Ces séminaires sont conçus pour un public non expert et sont très accessibles.
Deux séminaires très différents de culture scientifique, à ne manquer sous aucun prétexte.

AU PROGRAMME

9h15 - La conversion analogique-numérique (CAN) : les concepts de la conversion Sigma/Delta par Rodolphe DECOURT

Les convertisseurs A/N et N/A Sigma/Delta sont devenus des associés incontournables de nos systèmes d’acquisition. La technologie est adapté à la conversion de signaux analogiques issus de capteurs dont la bande passante est souvent faible. Mais que savons-nous exactement de leur principes de fonctionnement ? Ces résolutions incroyables jusqu’à 32 bits sont-elles devenues disponibles pour une poignée d’euros ? Quel environnement leurs offrir pour obtenir les performances annoncée ? Que faut-il retenir des 200 pages de la notice technique ?

Pas de panique, nous ferons le tour des principes ( théorie à minima) et des bonnes pratiques pour obtenir les meilleures performances. Le choix des composants qu’ils soient passifs comme les résistances ou actifs comme les références de tension, les amplificateurs d’instrumentation ou les régulateurs de tension est crucial pour l’obtention d’un système haute résolution. Nous verrons que tout n’est pas si facile et si peu cher, la qualité reste, le prix s’oublie disaient nos grand mères !

10h45 - Modélisation d’un système pour une régulation PID plus robuste par la méthode de la dérivée non entière par Alain OUSTALOUP - Professeur à Bordeaux INP

Résumé – Cette présentation offre un cadre d’étude à l’introduction de la dérivée non entière.

D’une part, ce cadre permet de résoudre un problème physique jusqu’ici insoluble, en l’occurrence le dilemme masse-amortissement en mécanique dont un équivalent est le dilemme stabilité-précision en automatique.

D’autre part, il permet d’introduire la dérivée non entière en tant qu’outil de modélisation, notamment dans la modélisation d’une paroi poreuse puis de la relaxation de l’eau sur une telle paroi. Il s’avère que ce cadre trouve son essence dans une approche structurée de la diversité. Sans précédent en la matière, cette approche qui s’inspire de différentes formes de diversité d’origine biologique, conduit, sans grands développements mathématiques dans cette présentation, à des performances dynamiques (et notamment d’amortissement) insoupçonnées dans une approche " entière " de la mécanique et de l’automatique.

12h30 Petit débriefing et apéritif dinatoire

INFORMATIONS PRATIQUES

Personnes concernées : Ce séminaire s’adresse aux chefs de projets, ingénieurs et techniciens

Date  : 12/04/17 de 9h00 à 12h30

Lieu : IMS – Bât A31 - 351 Cours de la Libération - 33405 TALENCE CEDEX

Prix : Gratuit. Repas en commun pris en charge par les organisateurs.

Contact : Thierry ROUBEIX - 05.57.02.09.62 - roubeix@captronic.fr

Inscription obligatoire

Inscription séminaire : Conférences techniques du 12/04/17 à Talence