Objets Intelligents : technologies et opportunités de marché

Séminaires





Accueil du site > fr > Séminaires > Séminaires - historique 2014 > Objets Intelligents : technologies et opportunités de marché
Mardi 8 avril 2014Baillargues (34)
Dans le cadre de la semaine de l’Industrie le CFAI LR (Centre de Formation des Apprentis de L’industrie Languedoc Roussillon), CAP’TRONIC et Transferts LR organisent à Baillargues (34) le Printemps des Technologies une journée technique dédiée aux OBJETS INTELLIGENTS.
Ce séminaire fera un point sur l’état de l’art des objets connectés au niveau technique et donnera une vision actualisée des opportunités de marché, de son évolution et des conséquences technologiques que cela entraîne. Des industriels et chercheurs présenteront leurs compétences dans ce domaine, en illustrant leurs propos d’exemples concrets de réalisation.
CFAI LR UIMM - ZAC Aftalion - 14, rue François Perroux 34670 Baillargues

8h15 - 13h00 CONFERENCES

1 Analyste “ internet of Things/M2M ”
IDATE - Samuel ROPERT - Senior Consultant - Internet Services Business Unit

Dans son rapport « The Internet of Things Market », l’institut d’études montpelliérain IDATE prévoit que 80 milliards de « choses » seront connectés à Internet d’ici 2020. Le champ de l’Internet of Things (IoT) est ainsi très large.
Il inclut les terminaux communicants (Communicating devices) et le Machine-to-Machine (M2M) mais en allant bien au-delà du M2M en permettant la connexion de n’importe quel objet à l’Internet (the Internet of Objects - IoO). Les marchés du M2M et de l’IoO sont avant tout portés par les marchés verticaux et par l’évolution de l’environnement de ces marchés. La maturité et les niveaux d’adoption varient fortement d’une industrie à l’autre.

2 Le marché de l’internet des objets et les offres technologiques aux entreprises
CEA LETI / DIR - Jean-Michel GOIRAN - Corporate Business Development

Au-delà des prévisions de croissance du marché de l’Internet des objets, c’est une nouvelle révolution industrielle qui est engagée, qui permettra de nouveaux gains de performance et de productivité, et qui fera grandement évoluer les business modèles des entreprises grâce à la création de nouveaux services et de nouveaux usages.
Cette révolution passe avant tout par des ruptures technologiques qui émergent simultanément dans plusieurs domaines comme l’autonomie et la consommation énergétique des objets, les communications sécurisées, de nouveaux capteurs et des infrastructures de réseau pour lesquels l’institut Carnot LETI dispose d’une offre technologique complète.
En tant que spécialiste de la microélectronique, des nanotechnologies et des technologies de l’information, le LETI a pour mission l’innovation et sa transmission aux entreprises, afin qu’elles puisse bénéficier au plus vite d’avantages concurrentiels sur ces nouveaux marchés.

3 L’IES, les capteurs et électronique associée pour des objets intelligents
IES - Alain FOUCARAN - Professeur des Universités et Directeur de l’IES

De par ses compétences et ses savoir-faire, l’IES est à même d’apporter des solutions innovantes pour l’observation, la mesure et l’analyse des phénomènes physiques qui nous entourent (énergie, eau, alimentation, santé, urbanisme, sécurité, pollution...).
L’IES est essentiellement orientée vers les évolutions scientifiques et techniques des composants et systèmes intégrés (miniaturisation, nanotechnologies, intégration de puissance...), communicants, autonomes énergétiquement, fiables et performants.

4 Application de la sécurité numérique aux objets intelligents
LIRMM - Lionel TORRES - Professeur Université Montpellier - Polytech/LIRMM

L’implantation matérielle est devenue le talon d’Achille de nombreuses applications sécuritaires et l es attaques matérielles (fuites d’information des composants électroniques) ou side channel attacks comme la Simple Power Analysis (SPA), la Differential Power Analysis (DPA), la Differential ElectroMagnetic Analysis (DEMA) ou encore la Differential Fault Attack (DFA) se sont généralisées. Elles sont d’ailleurs maintenant reconnues comme les attaques les plus dangereuses dans le sens où elles permettent, à moindre frais et avec un faible niveau de compétences, d’obtenir les clefs des algorithmes de chiffrement, comme par exemple les clefs de chiffrement des algorithmes standards comme le 3-DES e t l’AES qu’utilisent notamment nos cartes à puce. L’objectif de cette présentation est de montrer quelles sont les failles de ces circuits, fondement même des objets intelligents, alors même que de plus en plus d’objets vont s’interconnecter dans le futur.

5 Le LGI2P, interopérabilité, OPEN DATA et accompagnement de la décision
LGI2P - Pierre Michel RICCIO - Maître de recherche & Responsable opérationnel du LGI2P

Le LGI2P s’intéresse à l’amélioration de l’interopérabilité. Il se concentre plus particulièrement sur les activités de conception, de vérification et de validation de systèmes devant être nativement interopérables en visant des gains de qualité des résultats, de coût et de délais.
Le LGI2P développe également des procédures de traitement de l’information dont l’objectif est de traiter et d’enrichir des flux de données pour en faire des entités sémantiques intelligibles par l’homme et l’assister ensuite dans ses décisions avec des techniques d’optimisation et d’analyse.

6 Internet des Objets : communication & protocoles
AWOX - Olivier CARMONA - Director Technical Marketing & Administrateur suppléant du Media Cloud Cluster LR

Revue des protocoles de l’Internet des Objets en indiquant les axes de convergences avec pour commencer les couches physiques et données (ISO 1 et 2) présentes : Bluetooth (y compris Bluetooth-Low-Energy), Wi-Fi (y compris dans ses variantes Wi-Fi Direct, ou Miracast), 802.15.4
(en particulier ZigBee et 802.15.4e), et Z-Wave puis la couche de convergence (ISO 2.5) 1905.1 / NVoy. Pour terminer sur la couche réseau en les protocoles depuis la couche IP (y compris 6LoWPAN) jusqu’au-delà de UPnP.

DEJEUNER

14H30 – 16H30 ATELIERS

Les entreprises régionales Awox, Synox, ESII et L’Institut Méditerranéen des Métiers de la Longévité, l’I2ML - LGI2P vous présenteront à travers des démonstrations de produits dits « objets intelligents » les différentes problématiques d’autonomie, communication, interopérabilité, fiabilité qu’ils ont rencontrées et comment ils les ont traitées.

INSCRIPTION

Lien d’inscription

CONTACTS

TRANSFERTS LR
Sabine DUMAZERT
T. 04 67 85 69 70
dumazert@transferts-lr.org

CAP’TRONIC
José RÈBEJAC
T. 06 79 49 72 23
rebejac@captronic.fr

CFAI LR
Mohamed BENFEDDA
T. 06 72 04 28 68
benfedda@cfai-languedocroussillon.com
Crédits © JESSICA FRANCE 2005 - 2016
Le programme CAP’TRONIC est financé par le Ministère de l’Economie et des Finances.