Obsolescence et contrefaçon des composants électroniques

Séminaires





Accueil du site > fr > Séminaires > Séminaires - historique 2013 > Obsolescence et contrefaçon des composants électroniques
Mardi 8 octobre 2013TOULOUSE (31)
Alors que l’apparence et l’emballage peuvent être identiques, les produits électroniques peuvent représenter un danger pour la sécurité des utilisateurs et provoquer des accidents. D’une manière générale, les fausses pièces de rechange sont de plus en plus répandues et les composants contrefaits apparaissent dans les circuits de distributions généralement non officiels vers lesquels l’industrie peut être amenée à se tourner en cas de pénurie.
Objectif : Découvrir et partager les expériences et stratégies liées principalement à l’obsolescence et à la pénurie temporaire ou définitive des composants électroniques (re-conception, stockage, recours au réseau non-franchisé pour l’approvisionnement). Attirer l’attention des participants sur l’impact pour l’entreprise de la contrefaçon des composants et aperçu des différents moyens de lutter contre cette contrefaçon grandissante des composants et plus largement des produits électroniques.

Personnes concernées :
Chefs d’entreprises, ingénieurs et techniciens, concepteurs d’équipements et de systèmes embarqués électroniques, acheteurs.

Programme : 9h00 – 17h30


A) Introduction à la journée
Mot d’accueil des organisateurs : CCT CNES / Cap’tronic / UTE obsolescence / Etat / Région / Pôle AESE

Présentation du groupe de travail UTE obsolescence des équipements électroniques

B) Apparition de la contrefaçon de composants électroniques
Etat des lieux par TRONICO (Jean Bastid)

C) Retour d’expérience et différentes stratégies face à l’obsolescence et la contrefaçon

- Gestion de la contrefaçon de composants dans les unités THALES (Olivier Bassaler, Thales Global Services et Pierre Lebosse,Thales Communications & Security)
- Contrefaçon de produits de diagnostic électronique pour garagistes (maintenance et réparation des véhicules) par ACTIA (Frank Uneur)
- Contrefaçon de composants retour d’expérience du CNES (Denis Standarovski)

D) Responsabilité juridique

Eclairage sur les conséquences juridiques en cas d’utilisation de composants contrefaits, la législation en vigueur en Europe et aux Etats-Unis (US National Defense Authotization Act (NDAA), for electronic components supplied into US Military programs) par le cabinet LOYVE Avocats (Laurent Soucaze-suberbielle et David Morel)

E) Comment se protéger : démarches préventives et curatives

- Bonnes pratiques pour lutter contre la contrefaçon par SAGEM DEFENSE SECURITE (Xavier Velle) et AIRBUS (Philippe Pons)
Maitrise des approvisionnements des composants électroniques, notamment auprès des réseaux non franchisés. Prévention contre la fraude et la contrefaçon, méthodologie.

- Sécurisation des approvisionnements par EOLANE (Alain Marzin)

- Procédures qualités et approvisionnements vision d’un broker par ASTON TECHNOLOGIES (Philippe Collin)

- Tests et vérifications de composants par SERMA TECHNOLOGIE (Philippe Barret)

- Bases de données par IHS (Anoush Rahamanekan)
Présentation du partenariat IHS – Erai et des systèmes complets d’informations pour les composants électroniques

- Anticiper l’obsolescence des composants dans les PME par ETHICALYS (Jean Luc Jarry)
Comment gérer le cycle de vie et s’assurer de la fiabilité des composants électroniques et électro-mécaniques (connectique…)

F) Lutte anti-contrefaçon des produits électroniques
- Traçabilité sécurisée par LOUBRY CONSULTANT
- La contrefaçon est partout ! par PROOFTAG

QUESTION / RÉPONSE / DÉBAT avec la salle

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu : IAS - 23 avenue Édouard Belin - 31400 TOULOUSE
Date : 08 octobre
Contact  : Sébastien SALAS au 06 87 83 32 32 ou salas@captronic.fr
Séminaire gratuit mais Inscription obligatoire avant le 30 septembre.

Téléchargez les documents présentés lors de ce séminaire (accès réservé aux personnes présentes au séminaire et aux adhérents CAP’TRONIC)
Crédits © JESSICA FRANCE 2005 - 2016
Le programme CAP’TRONIC est financé par le Ministère de l’Economie et des Finances.