Logo de la rubrique Les capteurs de Nanolike vont surveiller le taux de remplissage des silos de la Cooperl

Les capteurs de Nanolike vont surveiller le taux de remplissage des silos de la Cooperl

Lundi 20 avril

La start-up toulousaine Nanolike va équiper de capteurs les silos des adhérents du groupe coopératif breton Cooperl Arc Atlantique. Une solution connectée pour surveiller à distance les taux de remplissage et faciliter les réapprovisionnements. 1 000 capteurs sont prévus.

C’est le premier déploiement à grande échelle pour la start-up toulousaine Nanolike. Le contrat vient tout juste d’être signé avec le groupe coopératif breton Cooperl Arc Atlantique et un premier lot de 50 capteurs sera livré avant même la fin du mois d’avril. "Nous avons prévu d’en installer au moins 300 avant la fin du mois de juin", précise Jean-Jacques Bois, cofondateur de la start-up toulousaine et directeur opérationnel.

Les mises en place commenceront dès la sortie du confinement. Le contrat porte globalement sur l’installation d’au moins 1 000 capteurs pour connecter les silos des éleveurs, dont le taux de remplissage pourra ainsi être surveillé à distance.

AUTOMATISER LA GESTION DES COMMANDES
L’ambition est d’automatiser la gestion des commandes. En équipant les silos de cette technologie IoT complète, Nanolike va permettre à Cooperl de simplifier et sécuriser le travail des éleveurs, qui n’auront ainsi plus besoin de se déplacer sur les différents sites ou de monter sur les silos pour vérifier le niveau de remplissage. "Dans un premier temps, nous avons proposé une application sur mobile qui permet un suivi par l’éleveur avec un système d’alerte pour passer sa commande de réapprovisionnement. Dans un second temps, notre solution globale devrait être directement intégrée dans le système de la coopérative pour mieux gérer l’ensemble de sa chaîne logistique", explique Jean-Jacques Bois.

A terme, la solution doit ainsi assurer l’optimisation des tournées de livraison avec à la clef des économies et une réduction de l’impact carbone de la coopérative.

DES JAUGES DE CONTRAINTES PLACÉES À L’EXTÉRIEUR DES SILOS
Créée en 2012 et basée à l’IOT Valley, à Labège, dans l’agglomération toulousaine, Nanolike a développé une gamme de jauges de contraintes capables de percevoir les micro-déformations de l’ordre du micron. Plus besoin d’introduire des systèmes à l’intérieur des containers. Cette technologie non intrusive permet en effet de déterminer le niveau de remplissage de bidons, containers et même silos de grandes contenances grâce à un capteur positionné à l’extérieur du contenant, qu’il soit en plastique ou en acier. Concernant les installations des adhérents de Cooperl (dont la contenance peut varier de 3 à 20 tonnes selon les sites d’élevage), les capteurs seront fixés sur la structure métallique qui supporte les silos.

Avec un effectif de 14 salariés, Nanolike table sur un chiffre d’affaires de l’ordre de 500 000 euros pour 2020, contre à peine 100 000 euros réalisés en 2019.

Source : https://www.usine-digitale.fr/article/les-capteurs-de-nanolike-vont-surveiller-le-taux-de-remplissage-des-silos-de-la-cooperl.N955326

La start-up Nanolike est accompagnée par CAP’TRONIC depuis 2014.

   
Retour aux articles